GTA IV

Test

GTA IV sur Xbox 360 est un jeu d'action se déroulant dans un New York virtuel, baptisé Liberty City. Le joueur y incarne Niko Bellic.Destiné à un public majeur en raison de l'omniprésence de violence physique et verbale, Grand Theft Auto IV est en fait un simulateur de banditisme qui propose également un contenu multijoueur et téléchargeable en ligne.

Je n'y suis pour rienA son arrivée, Niko constate les dégâts de la vie de Roman,son cousin. Une compagnie privée de taxi au business peu florissant, une chambre d'hôtes qui comprend tout juste le minimum... Pas de strass ni de paillettes, pas de belles carrosseries ni de strip-teaseuses, pas même'un logement décent comme l'avait pourtant juré Roman. La chute est rude. Le tableau imaginé par Niko est assombri par les tâches accumulées par son cher cousin, spécialiste reconnu pour s'attirer les foudres de personnes très peu recommandables. Celui-ci a en fait besoin des rares talents que possède Niko pour mettre un peu d'ordre dans une vie qui risque de se terminer chaque jour...

On ne sera pas longLiberty City n'a plus rien à voir avec la ville de GTA III. Entièrement modélisée par un moteur graphique qui marque enfin une évolution  dans la série, la cité se compose de trois îles que le joueur va parcourir d'est en ouest. Liberty City a une âme et n'a nullement besoin des faits et agissements de Niko pour vivre et voir sa population vaquer à ses occupations. De l'aube au crépuscule, ceux-ci vont se promener, faire leur jogging, nettoyer leur devant de porte, répondre au téléphone, allumer des cigarettes, faire leurs courses et parfois se soumettre à l'autorité des forces de l'ordre, omniprésentes. Niko commence et finira l'aventure comme un citoyen parmi des millions d'autres. Plus que jamais, la discrétion est de mise.Le concept est le même que les opus precédents.Vol,racket,prostitution,course.Tout ce qui a fait de GTA cette série on ne peut plus mythique.Bien sur et comme tout bandit qui se respecte,Niko débute de rien pour arriver au "sommet".

 De super graphismesMais Niko ne passe évidemment pas son temps à se balader. C'est un homme d'action. Magistralement animé, il profite lui aussi du nouveau moteur graphique et physique pour gagner en crédibilité dans ses gestes. Si les combats à mains nues se contentent de quelques mouvements sommaires (coups de poing, coups de pied, contres...) et s'avèrent particulièrement mous, les combats ont de leur côté franchi un palier énorme. La possibilité de pouvoir s'abriter derrière n'importe quel élément du décor permet à Niko de tirer et de se couvrir et de recharger à couvert. Il peut même glisser t d'une couverture à l'autre par simple pression d'une touche. Le tout à l'aide d'une visée automatique d'une précision diabolique. Mais comme dans tout GTA qui se respecte, l'arsenal à disposition de Niko (mitraillettes, fusils à pompe, fusils de sniper, grenades, cocktails molotov, etc.) fait rapidement toute la différence,  dans une ambiance sonore criante de vérité. Le mode solo ne connaît pas de temps mort. Niko se fait sans arrêt de nouvelles relations grâce à son téléphone portable à l'aide duquel il peut appeler n'importe qui, n'importe quand, pour fixer des rendez-vous ou sortir s'amuser avec ses amis.

Bien que la map soit moins ouverte sur le monde que l'opus San Andreas,GTA IV possède de meilleurs graphismes,une meilleure jouabilité,un meilleur scénario,une meilleure bande son.Enfin bon GTA IV est bien le meilleur opus de la série.

Test

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site