Call Of Duty Black Ops II

Test

Commençons le sujet par le sujet.Je ne m'égare pas et si vous en voulez plus,allez lire l'article sur l'histoire des COD. Maintenant que ceci est réglé je vais vous parler bien entendu de Call Of Duty Black Ops II

Avouons le,MW3 était une daube parmi les daubes.Mais les petits gars de Treyarch ont su se relever.Comme ils avaient fait après chaque modern warfare du gros Infinity Ward,ils se sont renouvelés,eux.

Un coté assez futuriste en effet...COD BO II comme on le surnomme. Si le succès est toujours présent, la série est aussi souvent critiquée pour son manque de renouvellement Vous vous attendiez donc à retrouver la même recette que les opus précédents et vous vous prépariez déjà à le critiquer? Pas de chance, Treyarch vous a mis une claque en renouvelant quasiment l'intégralité de cet opus. Le solo de Black Ops II joue sur deux personnages principaux : Alex Mason, le héros du premier opus, qui nous entraîne dans les années 80 pour continuer de nous faire visiter les coulisses de la guerre froide ; mais la plupart des missions nous entraînent en 2025, en compagnie de son fils David. Ce futur est loin d'être charmant : les Etats-Unis sont à deux doigts d'un conflit ouvert avec la Chine, et un mystérieux terroriste cherche à semer les graines d'une révolution mondiale. Le fameux Raul Menendez à la base de ce mouvement est motivé par une rancune tenace.Black Ops II propose donc une vision moins simpliste que les autres jeux du genre. On retrouve d'ailleurs cette approche dans les phases se déroulant dans le futur et on en vient ainsi à comprendre les motivations de nos ennemis. Detruire la première puissance mondiale actuelle.

Un Alex Mason assez vieillotLe scénario en toute somme est splendide.Vacillant entre technologie presque archaïque puis futuriste.Le niveau graphique est aussi plutôt pas mal. Sachez tout aussi qu'il existe tout de même six fins différentes qui se débloquent en fonction de vos choix et de vos actions tout au long de la campagne.Treyarch ne pouvait effectivement pas passer à côté de son désormais célèbre mode Zombies qui continue d'évoluer gentiment. C'est forcément l'occasion de massacrer du mort-vivant avec trois amis dans sa déclinaison Survie, mais deux nouveautés viennent compléter cette approche classique. On accueille ainsi avec plaisir un mode Tranzit assez sympathique : on retrouve toujours quatre joueurs en coopération mais il s'agit désormais de déambuler sur une map gigantesque regorgeant d'objectifs et constituée de plusieurs zones. Pour passer de l'une à l'autre, vous pouvez prendre vos jambes à votre cou, mais il est plutôt conseillé d'utiliser un bus conduit par un automate. 

Le multijoueur est fort simpathiqueDe toutes façons, si vous voulez du multijoueur compétitif nerveux et pas prise de tête, vous savez bien que vous aurez de quoi vous faire plaisir avec un Call of Duty. Black Ops II ne déroge pas à la règle et se montre particulièrement complet dans le domaine. Les habitués de la série devraient facilement trouver leur bonheur parmi les 14 cartes proposées. Deux ou trois d'entre elles sont un peu moins intéressantes (on pense notamment au pont du porte-avion ou au yacht relativement étroit), mais globalement les équipes de Treyarch ont fait des pieds et des mains pour soigner le design. Les maps ne sont jamais bien grandes mais elles regorgent de recoins, de passages en tout genre et exploitent intelligemment la verticalité. Ce multi joue lui aussi la carte du changement dans la continuité en apportant davantage d'options dans la personnalisation des classes : vous disposez désormais de 10 points pour créer le soldat de vos rêves. Concrètement, vous pouvez par exemple choisir de vous passer d'une arme secondaire pour profiter d'un atout supplémentaire. Encore une fois, le maître mot ici est la liberté de jouer comme vous l'entendez.

David Mason,fils du héros du premier opus.L'autre grosse nouveauté du multijoueur tient à la refonte des fameux Killstreaks qui prennent à présent le nom de Scorestreacks. La différence est de taille puisque vous faites désormais monter votre compteur lorsque vous réalisez des assistances et lorsque vous êtes utile à votre équipe en prenant les points ou en révélant la position de vos ennemis par exemple. Bref, il s'agit ni plus ni moins d'une prime aux objectifs qui permet de récompenser les joueurs qui ont un minimum d'esprit d'équipe. La plupart des 22 Scorestreaks se contentent d'apporter un petit côté futuriste à des recettes que l'on connaît déjà mais quelques gadgets sortent du lot. On pense notamment au Dragonfire, un drone volant assez marrant à manier. 

Pour conclure,COD BO II a supprimé les clichés des Call Of Duty.Sans doute le meilleur des COD a l'heure actuelle.A acheter fortement.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site